Conclusion du 3ème Forum International Intersexe de l’ILGA : Manifeste du 3e Forum International Intersexe du 1er décembre 2013

Nous, 34 militants, représentant 30 organisations intersexes de tous les continents, à La Vallette, Malte, entre le 29 novembre et le 1er décembre 2013 pendant le troisième forum international Intersexe organisé par l’ILGA et l’ILGA-Europe, avons statué à l’unanimité ce qui suit [i] :

Préambule :

Nous affirmons que les personnes intersexuées sont bel et bien réelles et que nous existons dans toutes les régions et tous les pays du monde. Par conséquent, il faut reconnaître et soutenir la primauté de leurs décisions et de leurs actions dans la quête de changements sociaux, politiques et législatifs qui les concernent.

Nous réaffirmons les principes des premier et deuxième forums internationaux intersexes et étendons les demandes visant à mettre fin aux discriminations à l’encontre des personnes intersexuées ainsi qu’à assurer le droit à l’intégrité corporelle, à l’autonomie physique et à l’autodétermination.

Demandes :

  • Qu’il soit mis fin aux pratiques mutilantes et  » normalisatrices  » telles que les chirurgies génitales, les traitements psychiatriques et autres procédés médicaux, et ce par le biais de la législation et de toute autre manière. Les personnes intersexuées doivent pouvoir prendre leurs propres décisions par rapport à leur intégrité corporelle, leur autonomie physique et leur autodétermination.
  • Qu’il soit mis fin au diagnostic génétique préimplantatoire, aux dépistages et traitements prénataux ainsi qu’à l’avortement sélectif des fœtus intersexués.
  • Qu’il soit mis fin aux infanticides et aux meurtres des personnes intersexuées.
  • Qu’il soit mis fin à la stérilisation non volontaire des personnes intersexuées.
  • Qu’on dépathologise les variations des caractéristiques sexuelles au sein des lignes directrices, des protocoles et des classifications médicales telles que la Classification internationale des maladies (CIM) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
  • Qu’on enregistre les enfants intersexués comme filles ou garçons en demeurant conscient que, comme toute personne, ils peuvent éventuellement s’identifier à un sexe ou un genre différent.
  • Qu’on s’assure que les classifications de sexe ou de genre soient modifiables grâce à une simple procédure administrative, à la demande des personnes concernées. Tous les adultes et mineurs capables devraient pouvoir choisir entre femme (F) et homme (M), non binaire ou plusieurs options. Dans le futur, les catégories de sexe ou de genre devraient être supprimées des certificats de naissance ou des pièces d’identité de chacun, de la même manière qu’avec la race ou la religion.
  • Qu’on sensibilise la population aux enjeux intersexes ainsi qu’aux droits des personnes intersexes.
  • Qu’on crée des environnements accueillants et festifs facilitant le soutien des personnes intersexes, de leur famille et de leur entourage.
  • Qu’on s’assure que les personnes intersexuées aient droit aux informations complètes ainsi qu’à l’entièreté des dossiers et historiques médicaux les concernant.
  • Qu’on s’assure que tous les professionnels de même que tous les fournisseurs de soins de santé jouant un rôle spécifique dans le bien-être des personnes intersexuées soient convenablement formées pour fournir des services de qualité.
  • Qu’on reconnaisse formellement les souffrances et les injustices causées aux personnes intersexuées dans le passé et qu’on leur accorde des réparations adéquates, ainsi que l’accès à la justice et le droit à la vérité.
  • Qu’on élabore une législation antidiscriminatoire à l’égard des personnes intersexuées s’ajoutant aux motifs de discrimination déjà prohibés par la loi, et qu’on assure la protection contre la discrimination intersectionnelle.
  • Qu’on assure la jouissance de tous les droits humains et de tous les droits de citoyenneté aux personnes intersexuées, y compris celui de se marier et de fonder une famille.
  • Qu’on assure aux personnes intersexués le droit de participer aux sports de compétition à tous les niveaux et conformément à leur sexe juridique. Les athlètes intersexués qui ont été humiliés ou dépouillés de leurs titres devraient obtenir réparation et être réintégrés.
  • Qu’on reconnaisse que la médicalisation et la stigmatisation des personnes intersexuées provoque des traumatismes et des problèmes de santé mentale sérieux.
  • En vue d’assurer l’intégrité physique et le bien-être des personnes intersexuées, du soutien psycho-social autonome et non-pathologisant devrait être disponible pour les personnes intersexuées tout au long de leur vie (à leur demande), ainsi que pour les parents et / ou des  fournisseurs de soin et services

Compte tenu de ce qui précède le Forum invite :

  1. Les institutions des droits humains internationales, régionales et nationales à prendre les enjeux intersexes en compte ainsi qu’à leur fournir de la visibilité dans le cadre de leurs activités.
  2. Les gouvernements nationaux à répondre aux préoccupations soulevées par le Forum intersexe et à développer des solutions adéquates en collaboration directe avec les représentants des organisations de personnes intersexuées.
  3. Les média et autres agences à préserver le droit des personnes intersexuées à la vie privée, à la dignité, ainsi qu’à la représentation exacte et éthique.
  4. Les agences de financement à collaborer avec les organisations intersexes et à les soutenir dans la lutte pour la visibilité intersexe, dans l’accroissement de leur capacité de mobilisation, dans leur production de savoirs ainsi que dans l’affirmation des droits humains des personnes intersexuées.
  5. Les organisations de droits humains à contribuer à bâtir des liens avec les organisations intersexes et à jeter les bases d’un soutien mutuel. Cela devrait être fait dans un esprit de collaboration et personne ne devrait instrumentaliser les questions intersexes pour s’en servir à d’autres fins.

 

Intersex-Forum.

.

.

.

.

.

.

.


[i] Nous tenons à souligner que le titre de la version originale anglaise est «Public Statement» et que la mise en contexte de l’événement est formulée différemment, tout en en conservant l’esprit. Notre traduction vise à refléter le caractère politique de cette prise de position. Pour consultation de la version originale, cliquez sur le lien suivant :

http://www.ilga-europe.org/home/news/latest/intersex_forum_2013